En savoir plus

Questions d’ordre général

  • La verrerie que je recherche ne figure pas au catalogue. Que faire ?

    SciLabware propose un service de conception et de production de verres sur mesure, personnalisés en fonction de vos besoins. Consultez la page relative à nos capacités de production pour de plus amples informations sur notre service dédié aux projets clients.

  • SciLabware peut-elle fabriquer des flacons en verre sur mesure ? Puis-je faire conditionner les produits SciLabware en fonction de mes besoins ?

    Oui, aux deux questions. SciLabware propose des services tels que la fabrication de récipients et de conditionnements sur mesure, des codes-barres, un nettoyage vertical, le traitement des surfaces et des flacons pré-pesés. Consultez la page relative à nos capacités de production pour de plus amples informations sur notre service dédié aux projets personnalisés.

  • Quelle est la différence entre les Classes de précision AS et A ?

    Il n’existe aucune différence de précision entre les classes AS et A. Les pipettes et burettes de classe AS sont étalonnées avec exactement la même tolérance que les produits de classe A. Les pipettes et burettes de classe AS offrent un temps de distribution plus court que leurs équivalents de classe A. Même si le temps de distribution est plus court pour les produits de classe AS, un délai d’attente est nécessaire à la stabilisation du ménisque.

  • Quelles sont les différences entre les articles calibrés ’Contenance’ et ceux calibrés ’Volume distribué’ ?

    « Calibré pour contenir » et « Calibré pour distribuer » sont des désignations ASTM applicables aux verres volumétriques gradués. La désignation « Calibré pour contenir » (« IN » dans la norme ISO) désigne le volume de liquide contenu dans un récipient. La désignation « Calibré pour distribuer » (« EX » dans la norme ISO) désigne le volume de liquide distribué à partir d’un récipient. L’ensemble des éprouvettes graduées et flacons volumétriques SciLabware sont calibrés « IN ». Les pipettes et burettes SciLabware et sont calibrées « EX ».

  • Quel est l’usage du verre ambré ?

    Le verre ambré utilisé dans les laboratoires sert à protéger contre les produits et matériaux sensibles aux rayons UV tels que les produits chimiques chlorés et les cultures biologiques. Le verre ambré bloque tous les rayons UV entre 350 et 200 nm. La plage UVC utilisée pour tuer les germes, comprise entre 200 à 280 nm, est également bloquée. Tous les rayonnements UV ne sont pas bloqués par le verre ambré.

Propriétés du verre

  • Quelle différence y a-t-il entre le verre sodocalcique et le verre borosilicaté ?

    Le verre sodocalcique et le verre borosilicaté sont les types de verres les plus couramment utilisés en laboratoire. Ils présentent différentes compositions chimiques, qui déterminent leurs propriétés physiques. Le verre sodocalcique résiste moins aux températures élevées et la corrosion chimique que le verre borosilicaté. En raison de sa teneur plus élevée en silice et en oxyde borique, le verre borosilicaté a un coefficient de dilatation beaucoup plus faible que le verre sodocalcique, ce qui lui confère une meilleure résistance à la chaleur et aux chocs thermiques. Le verre borosilicaté a également une résistance chimique supérieure à celle du verre sodocalcique. Pour plus d’informations sur les propriétés du verre, veuillez vous reporter à la section technique du site.

  • À quoi correspond le verre borosilicaté de Classe A, Type 1, et Type 3.3 ?

    Le Type 1, la Classe A et le Type 3.3 sont les spécifications de différentes normes applicables au verre borosilicaté. Le Type 3.3 tire son nom du coefficient de dilatation du verre borosilicaté : 3,3 x 10-6 K-1 (20-300° C). Le verre borosilicaté Pyrex® est conforme aux spécifications de toutes les normes suivantes. ISO 3585, DIN 12217 - Verre borosilicaté de Type 3.3. ASTM E-438 - Verre borosilicaté de Type 1, classe A. Pharmacopée américaine (USP) - Verre borosilicaté de Type 1. Pharmacopée européenne (EP) - Verre de Type 1.

  • Quelle est la température maximale à laquelle je peux chauffer mes verres de laboratoire Pyrex® et Quickfit® ?

    La température de service maximum recommandée pour les verres Pyrex® et Quickfit® est de500° C (pendant de courtes périodes seulement). Toutefois, si la température dépasse 150° C, il faut faire particulièrement attention à prévoir des plages de chauffage et de refroidissement lentes et uniformes. Chauffer les flacons délicatement et progressivement pour éviter qu’ils ne se brisent par choc thermique. De même, laissez la verrerie chaude refroidir progressivement dans un endroit à l’abri des courants d’air froid. Si vous utilisez une plaque chauffante, assurez-vous que la plaque est plus grande que la base du flacon à chauffer. Ne posez jamais de verre sur une plaque déjà chaude. Réchauffez-le progressivement à température ambiante. Si vous utilisez un bec Bunsen, employez une flamme douce et et un socle métallique avec centre en céramique pour diffuser la flamme. N’appliquez jamais de température élevée ou de source de chaleur directement sur un verre volumétrique afin de ne pas en dégrader la précision volumétrique.

  • Qu’est-ce qu’un « point chaud » ?

    Le chauffage et le refroidissement des verres doivent toujours être uniformes. Les écarts de température supérieurs à 100° C dans le flacon peuvent donner lieu à un ’point chaud’, c’est-à-dire un endroit plus chaud que le reste. Les points chauds peuvent conduire à un bris du verre sous l’effet de la dilatation.

  • Comment prévenir le grippage des joints rodés Quickfit® ?

    Lubrifiez les joints avec de la graisse de laboratoire de bonne qualité ou utilisez des raccords en PTFE Azlon® pour éviter toute contamination par la graisse des réactions sensibles.

  • Que faire si un composant en plastique, comme un robinet d’arrêt ou un bouchon, reste coincé dans un montage en verre ?

    Placez le morceau de verre contenant le composant en plastique (robinet d’arrêt, bouchon, etc.) dans un bain de glace pendant environ 15-20 minutes. Le bain de glace va suffisamment contracter la pièce en plastique pour en permettre la séparation.

  • Peut-on utiliser des produits en Pyrex® sur des plaques chauffantes ?

    Oui, le Pyrex® est fabriqué en verre de borosilicaté. Sa température de service maximale est donc de 500° C (pendant de brèves périodes de temps seulement). Les températures supérieures à 150° C nécessitent une certaine vigilance. Le chauffage et le refroidissement doivent être uniformes pour éviter tout choc thermique. Pour chauffer un flacon à fond rond, le mieux est d’utiliser un chauffe-ballon.

  • Le verre fritté possède-t-il les mêmes propriétés que le Pyrex® ?

    Oui. Le verre fritté est fabriqué dans le même verre borosilicaté que le Pyrex®, ce qui lui confère les mêmes propriétés de résistance chimique et thermique que le Pyrex®. Les nouveaux appareils avec plaques en verre fritté doivent être lavés avant usage afin d’éliminer les particules de poussière et autres. Lavez le verre fritté à l’acide chlorhydrique dilué chaud suivi d’un rinçage complet à l’eau distillée. Ne soumettez jamais le verre fritté à des pressions différentielles supérieures à 100 kN/m2 (15 psi). Évitez de soumettre le verre fritté à des variations de température soudaines ou à des flammes directes. Le verre doit toujours être chauffé progressivement. De même, le refroidissement doit être doux et uniforme.

  • Quelle est la durée de vie des produits en verre ?

    Aucun produit en verre fritté fabriqué par SciLabware ne possède de durée de vie ou de date de péremption. Nos produits ne sont pas stériles et ne se dégradent pas quand ils ne sont pas utilisés.

  • Qu’est-ce que le polissage au feu ?

    Le polissage au feu est une technique utilisée dans la fabrication du verre. Après découpe, une tige ou un tube de verre présente une extrémité abrasive et coupante. L'application d'une flamme sur cette surface pour atteindre le point de ramollissement du verre permet de sceller ou de « polir » l'extrémité et d'obtenir ainsi une finition ou un « polissage » lisse et vitreux, d'où le terme « poli au feu ».

  • Quelle pression/vide supportent les bouteilles en verre ?

    Aucun des récipients que nous commercialisons n’est testé en vue d’une utilisation sous pression positive ou sous vide.

  • Les récipients moulés Wheaton® contiennent-ils des métaux lourds ?

    Nous satisfaisons l’exigence de la CONEG selon laquelle la somme des niveaux de concentration en plomb, cadmium, mercure et chrome hexavalent doit être inférieure à 100 ppm.

  • Puis-je utiliser des flacons en Pyrex® dans un four à micro-ondes ?

    Oui, le verre borosilicaté Pyrex® peut passer au micro-ondes en toute sécurité. Toutefois, comme pour tout récipient, n’oubliez pas de le remplir d’une matière absorbant les micro-ondes, comme l’eau, avant de le placer au four. Notez également que les accessoires tels que les bouchons en plastique ne passent pas tous au micro-ondes.

  • À quelle fréquence dois-je vérifier l’absence de dommage de mes verres ?

    Avant d’utiliser un verre, prenez le temps de l’examiner soigneusement pour vérifier qu’il est en bon état. N’utilisez pas de verre éraflés, ébréchés ou fissurés. Ce type de défaut peut considérablement affaiblir le verre qui risque alors de se briser à l'usage. Veillez toujours à maintenir les verres volumétriques méticuleusement propres et exempts de graisse. En effet, la saleté et surtout la graisse peuvent modifier la forme du ménisque et réduire la précision. Les liquides s’accrochent à la graisse, ce qui peut affecter la précision et le temps d’écoulement des pipettes et burettes. Contrôlez l’absence d’ébréchures et de fissures sur les pointes des pipettes et burettes. Elles peuvent poser des problèmes de sécurité, affecter les temps d’utilisation et nuire à la précision.

  • Comment prolonger la durée de vie et optimiser les performances de mes verres ?

    To obtain the maximum life and performance from glassware, the correct handling and cleaning is essential. Always provide adequate support to glassware at the base. Do not lift, carry or suspend glassware by the neck, rim or side arms. The use of hydrofluoric acid, hot concentrated phosphoric acid and very strong alkalis is to be avoided in borosilicate glassware as these chemicals attack and weaken the glassware.

Nettoyage et stérilisation des verres

  • Puis-je passer mes verres à l’autoclave ?

    Oui, toute la verrerie SciLabware est adaptée pour le passage à l’autoclave. Toutefois, n’oubliez pas de retirer ou de dévisser les bouchons et couvercles avant. Ouvrez les robinets d’arrêt ou vannes et ne surchargez pas l’autoclave.

  • Quelles précautions dois-je prendre pour éviter que mes verres ne soient endommagés lors du passage en autoclave ?

    Ne surchargez jamais l’autoclave afin de laisser un espace suffisant entre les éléments pour permettre la circulation de la vapeur sous haute pression. Le verre risque de se briser dans l’autoclave si les couvercles et bouchons ne sont pas desserrés ou retirés pour que l’air puisse s’échapper. Ouvrez toujours les robinets d’arrêt pour éviter l’accumulation de pression. Les verres ébréchés, fêlés ou cassés ne doivent pas être passés à l’autoclave. Nous conseillons le remplacement de tous les verres défectueux pour éviter tout problème de sécurité.

  • L’autoclavage affecte-t-il la précision de mes verres ?

    Non. Tous les verres volumétriques, y compris les pipettes, burettes, éprouvettes et flacons gradués peuvent être passés à l’autoclave sans que cela n’affecte la précision volumétrique du produit.

  • Quels sont les produits nettoyants recommandés par SciLabware pour la verrerie ?

    SciLabware recommande l'emploi exclusif d'un détergent Lipsol® pour le nettoyage de sa verrerie. Occasionnellement, des lavages acides plus forts sont nécessaires pour certains types de précipités ou de résidus. Dans ce cas, il est conseillé d'utiliser ces nettoyants en solutions très diluées et dans des endroits bien aérés. Veillez à prévenir le déversement accidentel des résidus acides et des matériaux dissous et à les éliminer en toute sécurité. Cette méthode ne doit être employée qu'en cas de nécessité absolue. La mise au rebut du verre très taché peut être une solution moins problématique et moins coûteuse que des lavages fortement acides.

  • Pourquoi faut-il rincer la verrerie après un nettoyage ?

    Il est important de rincer la verrerie après un nettoyage pour éliminer les résidus dus à un égouttement insuffisant et faire disparaître les traces d'eau. Tout nettoyage de la verrerie doit être suivi d'un rinçage à l'eau, puis d'un rinçage complet à l'eau déminéralisée.

  • Comment doit-on sécher la verrerie ?

    Le séchage en étuve à 100°C est le moyen le plus efficace pour éliminer toute l'humidité présente dans la verrerie. Si vous ne disposez pas d'une étuve, séchez la verrerie sur un égouttoir. Veillez à ne pas surcharger l'égouttoir pour permettre une bonne circulation de l'air et assurez-vous que l'eau d'égouttage s'évacue facilement.

  • Comment éliminer les taches sur la verrerie ?

    Pour enlever les taches tenaces, faites tremper la verrerie dans une solution de 3 % d'acide sulfurique et 3 % de peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée). Les taches de rouille s'éliminent à l'aide d'une solution composée à part égale d’acide chlorhydrique et d'eau. Mise en garde : reportez-vous toujours aux fiches techniques des solutions de nettoyage et des matériaux contenus dans le verre. Assurez-vous que l'interaction des matières n'entraînera pas d'effets adverses.

  • Les nettoyeurs à ultra-sons sont-ils adaptés au nettoyage de la verrerie ?

    Le nettoyage à ultra-sons est une bonne méthode pour un nettoyage complet de la verrerie. Utilisez de préférence des nettoyeurs à ultra-sons et chaleur. Généralement, l'emploi d'un nettoyeur à ultra-sons avec un détergent doux permet d'éliminer la plupart des résidus sur la verrerie.

  • Comment nettoyer la verrerie qui a été utilisée pour la culture cellulaire et la microbiologie ?

    Le nettoyage à ultra-sons est une bonne méthode pour un nettoyage complet de la verrerie. Utilisez de préférence des nettoyeurs à ultra-sons et chaleur. Généralement, l'emploi d'un nettoyeur à ultra-sons avec un détergent doux permet d'éliminer la plupart des résidus sur la verrerie.

Questions relatives à la verrerie

  • Les fioles Erlenmeyer sont-elles utilisables sous vide ?

    Non, les contenants à fond plat ne doivent jamais être utilisés sous vide. Les seules exceptions à cette règle concernent les produits conçus spécifiquement à cet effet, par exemple les fioles à filtrer Buchner et les fioles Quickfit « à parois épaisses » Erlenmeyer (code FEH). N.B. Les fioles Erlenmeyer « usage intensif » en Pyrex® possèdent des parois épaisses qui les rendent inadaptées à l'utilisation sous vide.

  • Quelles sont les porosités relatives aux plaques frittées en verre ?

    Les plaques frittées en verre sont classées de 0 à 5 en fonction de leur porosité. Degré de porosité 5 : pores de 1,0 µm à 1,6 µm (microns). Degré de porosité 4 : pores de 10 µm à 16 µm (microns). Degré de porosité 3 : pores de 16 µm à 40 µm (microns). Degré de porosité 2 : pores de 40 µm à 100 µm (microns). Degré de porosité 1 : pores de 100 µm à 160 µm (microns). Degré de porosité 0 : pores de 160 µm à 250 µm (microns).

  • Quelle taille d'orifice de tuyau doit-on utiliser pour le raccord des connecteurs à vis ?

    Tous les connecteurs à vis sont adaptés à des vis de 13 mm et permettent le raccordement de tuyaux en caoutchouc et de tubulure souple à orifice de 9 mm.

  • Quelle est la température nécessaire pour sceller une ampoule ?

    Nos ampoules sont fabriquées en verre borosilicaté à coefficient de dilatation 3.3, dont le scellage nécessite une température de 820° C.

  • Puis-je stocker les ampoules scellées directement en phase liquide d’azote ?

    Nous ne recommandons pas de stockage directement en contact avec la phase liquide, seulement la phase gazeuse.

  • Les flacons d’agitation WHEATON® Celstir® fonctionnent-ils avec les agitateurs magnétiques d’autres fabricants ?

    Oui Les flacons d’agitation Wheaton® Celstir® sont compatibles avec les agitateurs magnétiques des autres fabricants.

  • Comment puis-je fixer un tuyau dans le bras latéral d’un flacon d’agitation Wheaton® Celstir® pour ajouter/supprimer des milieux ?

    Il existe des robinets d’arrêt compatibles avec les flacons d’agitation Celstir® avec bras latéraux de 45 mm et 0, 1, 2 et 3 orifices (diamètre ¼"). Il existe également des embouts pour fixer le robinet d’arrêt dans le bras latéral.

  • How can I attach a pipe through the sidearm of a Wheaton® Celstir® Spinner Flask to add/remove media?

    Silicone stoppers that fit the Celstir® Spinner Flasks with 45mm side-arms are available with 0, 1, 2 and 3 holes (¼” diameter). Also available are open-top caps to secure the stopper to the sidearm.

  • Quel type de combustible utiliser dans un brûleur à alcool ?

    On peut utiliser 3 types de combustible : éthanol à 90 %, isopropanol à 50 % ou méthanol à 100 %.

  • Quelle est la taille de tube adaptée aux flacons de pulvérisation pour réactif WHEATON ?

    Les flacons de pulvérisation pour réactif peuvent être utilisés avec n’importe quel flexible dont le diamètre interne est compris entre 5 et 6 mm.

  • Quelle est la taille de câbles adaptée au préleveur de liquides en acier inoxydable ?

    L’ouverture du boulon à œil mesure 18,4 mm de diamètre, tandis que l’ouverture du tube plongeur mesure 4 mm de diamètre.

  • Puis-je utiliser l’échantillonneur EZ avec n’importe quel flacon ?

    Le flacon doit posséder un filetage 33-400 ou 33-430 GPI.

  • Pourquoi certains échantillonneurs Wheaton® Coliwasas en verre possèdent-ils un repère ?

    Dans certains cas, il est possible de replier l’échantillonneur en deux et de le laisser dans le flacon d’échantillonnage.

  • What are the smallest and largest diameter bottles that can be used with the bottle clamps supplied with the Grab Sampler I?

    The smallest diameter bottle would be 64mm and the largest diameter bottle would be 114mm.

  • Quels sont les diamètres de flacons maximum et minimum pour une utilisation avec les pinces du Grab Sampler I ?

    Les flacons doivent mesurer au minimum 64 mm de diamètre et au maximum 114 mm.

  • L’aérateur DBO WHEATON® 227700 peut-il être utilisé avec les flacons DBO de 60 ml ?

    Non, il est uniquement compatible avec le flacon DBO de 300 ml. Il est compatible avec tous les types de barboteuA. Le col du flacon ne doit pas être scellé. Plus la taille de la bulle est petite, plus grande est la dispersion atmosphérique.

  • Quel est le diamètre maximum de flacon compatible avec le portoir pour flacon DBO WHEATON® W227729 ?

    Le portoir est conçu pour une utilisation avec les flacons DBO Wheaton® de 60 ml, mais il est également compatible avec les flacons jusqu’à 48 mm de diamètre et 125 mm de hauteuA.

  • Quel est le diamètre maximum de flacon compatible avec le portoir pour flacon DBO WHEATON® W227731 ?

    Le portoir est conçu pour une utilisation avec les flacons DBO WHEATON® de 300 ml, mais il est également compatible avec les flacons jusqu’à 75 mm de diamètre et 165 mm de hauteuA.

  • Quelle taille de flacon dois-je utiliser pour lyophiliser 5 ml de produit ?

    Lors de la congélation de produits dans des récipients en verre, ces derniers ne doivent pas être remplis à plus de la moitié. Pour lyophiliser 5 ml de produit, optez pour un flacon d’une contenance minimum de 10 ml.

  • Pourquoi les robinets d’arrêt pour lyophilisation possèdent une rainure alors que ceux pour injection n’en possèdent pas ?

    La lyophilisation nécessite l’extraction ou la libération de l’humidité présente dans le flacon. Ainsi, le robinet d’arrêt est partiellement inséré pour permettre l’évacuation de la vapeur d’eau à travers la rainure. Lorsque la lyophilisation est terminée, le robinet d’arrêt est entièrement enfoncé dans le flacon pour le sceller et éviter l’infiltration d’humidité pendant l’élimination du vide et le réchauffement du flacon. On utilise un robinet d’arrêt pour injection pour sceller le flacon mais le dessus peut être percé à l’aide d’une aiguille. Une fois celle-ci retirée, le caoutchouc se referme de lui-même et le flacon est à nouveau scellé.

  • Quelle est la différence entre flacons moulés et flacons tubulaires ?

    Les flacons moulés sont formés à chaud par injection d’une boule de verre fondu dans un moule. Cette boule est ensuite pré-formée et soufflée à l’air comprimé pour remplir le moule. Une fois le moule refroidi, on l’ouvre et on en retire le flacon ou la bouteille. Les flacons tubulaires sont fabriqués à partir de longues sections de tube de verre appelées bâtons. Nous nous servons de machines pour couper ces bâtons en sections plus courtes et les transformer en flacons ou pipettes compte-gouttes. Les flacons moulés sont en général plus lourds et plus résistants. Ils sont destinés à de multiples usages et au stockage prolongé. Les flacons tubulaires sont généralement à usage unique. Ils sont donc jetables. Les flacons tubulaires sont plus légers et plus tolérants aux variations rapides de température.

  • En quoi les flacons en EPA sont-ils différents ?

    L’EPA (Environmental Protection Agency) contrôle l’application des normes relatives aux analyses environnementales au Royaume-Uni, principalement pour les analyses de l’eau. À cette fin, les flacons utilisés pour ce type d’analyse doivent être exempts de produits chimiques et de substances volatiles sur lesquelles porte l’analyse. C’est pourquoi les flacons sont certifiés COV (composés organiques volatiles). Les flacons sont définis par leur taille, leur volume et leur degré de propreté. Les flacons Wheaton® EPA SciLabware sont disponibles dans trois niveaux de propreté.

    Les flacons EPA de classe 100 sont livrés pré-assemblés et emballés sous film en salle blanche après nettoyage initial (recuit à 600 °C pendant 20 minutes). Ces standards sont suffisants pour la plupart des utilisateurs.

    Les flacons EPA de Classe 200 sont utilisés pour identifier les traces et font l’objet d’une procédure de nettoyage contrôlé. Ils sont livrés avec certification détaillant le processus de lavage.

    Les flacons EPA de classe 300 sont livrés avec certificat de lot.

  • Dans quel type d’acier inoxydable les portoirs à glissière Wheaton® sont-ils fabriqués ?

    Les portoirs coulissants sont fabriqués en acier inoxydable 304.

Découvrez comment nous pouvons vous aider

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, contactez notre service client.

Nous contacter